KikouBlog de Rag' - Mars 2011
Rag'

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Mars 2011

Maçon, une discipline pas comme les autres...

Par Rag' - 03-03-2011 09:10:01 - 16 commentaires

Interview retranscrite du magazine "Truelle Passion" sur la chaîne lusophone Caldo Verde Uno.


Truelle Passion: Maintenant on va aller à la rencontre d'un maçon, un vrai, celui-là! Il s'appelle Armando Oliveira Da Santa Cruz. Il pratique une discipline qui s'appelle le Tru-ail, ça consiste à construire des murs en pleine nature, quel que soit le type de terrain.

Armando: À quarante ans, yé chouis arrivé à oune tournant dé ma vie, dé mon mode dé vie. Et yé décidé dé faire dé beaux mours, de plus beaux mours encore.

Truelle Passion: Armando est ce qu'on appelle un Tru-aileur. Il manie la truelle et la brouette dans les grands espaces, là où il n'y a pas forcément de fondations en béton armé, là où il se sent libre de bâtir, libre d'être en harmonie avec la Nature, avec son propre corps et sa salopette Leroy Merlin.

Armando: Y'essaie dé trouver la paix en moi, yé veux dire... et dé véhiculer certaines valeurs. Yé veux dire... Tout autour dé ça, la sayesse, l'houmilité, la satisfactionne dou travail bien fait... Et le respect dé l'environnement. Un beau mour en briques et mortier au milieu dé la Natoure, ché magnifique. Y'essaye d'être en phase avec ma bétonnière et ce que yé découvre.

Truelle Passion: Pendant des années, Armando a été chef d'équipe de nombreux maçons dans des entreprises du bâtiment. Lassé par le monde de la construction en parpaings alvéolés, il a choisi une toute autre voie: bâtir pour lui-même, bâtir pour le plaisir, bâtir partout, dès qu'il le peut sans rechercher la perfection.

Armando: Là où yé me sens lé mieux, c'est ici.... yé veux dire.... c'est au pied dé cé mour en  pierres et torchis. Yé prends dou temps à contempler cé qui est yoli. Yé pars pas, yé veux dire,  pour oune aventure, oune grosse maison de 200 m² habitable. Yé m'arrête, yé pose ma trouelle et yé contemple cé qu'il y autour dé moi.

Truelle Passion: S'il parle lui-même de "souffranche pochitive", c'est qu'il ne faut pas leurrer, ça n'est vraiment pas fait pour les bricoleurs du dimanche. Il faut du bon matériel, un bon niveau à bulle et surtout un bon coup de truelle, vue la nature du terrain. Pourtant Armando ne malmène jamais son matériel. Qui veut bâtir loin, ménage son matos....

Armando: Yé touyours voulou garder cé plaisir, et comme yé plein' dé proyets, yé veux dire..., qui sont en moi, yé né peux pas mé permettre d'abîmer mes outils, dé mé détrouire. Il faut qué yé fasse de la mécanique, qué yé m'intéresse à ce qué yé fais, comment les mours, ils fonctionnent et tout ça... Yé peux pas faire n'importe quoi.

Truelle Passion: S'il ne vise pas les chefs d'oeuvre architecturaux, Armando se fixe pourtant des objectifs ambitieux. Parmi ses projets les plus intenses, il devrait participer à la construction du plus grand mur du monde qui a lieu à la frontière entre les USA et le Mexique: plusieurs milliers de kms de béton armé!
Mais son grand projet, c'est la rénovation de la Grande Muraille. Un voyage au bout du monde où le but ne sera pas uniquement de bâtir seul mais bien d'aller à la rencontre d'une population aux méthodes de construction et aux matériaux bien différents de notre société.


Truelle Passion, février 2011.



Pour celles et ceux qui ne saisiraient pas tout, je fournis le lien de la vidéo qui m'a inspiré cette pastiche.

 

 

 

Voir les 16 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.21 - 212663 visites