KikouBlog de Rag' - Décembre 2007
Rag'

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Décembre 2007

Non à 2008!

Par Rag' - 31-12-2007 09:57:27 - 5 commentaires

Dites non à 2008! 2008 ne passera pas!

Déjà que 2007 puait la chaussette, alors je vous raconte pas pour 2008...

Faut que j'vous fasse un dessin, ou un exposé sur comment faire des rimes pourries et grivoises?

 Extrait du site de la FONACON (Front d’Opposition à la Nouvelle Année – Comité d’Organisation National)

"Pourquoi refuser 2008 ?
Nous sommes contre 2008, pour les mêmes raisons que nous étions contre 2006 puis contre 2007 : la planète se dégrade, la marche de l’histoire n’est plus vraiment une marche vers le progrès, et, on le constate, chaque année apporte son nouveau lot de catastrophes, plus ou moins naturelles, d’échec, de mauvaises nouvelles . Ainsi, si on nous avait écouté en refusant 2007, combien de mort évités en Irak ? au Darfour ? Que de personnalités qui seraient encore de ce monde ? 15 candidats pourraient encore espérer dormir à l’Elysée ? Sans parler du fait que la France aurait encore tous les espoirs de gagner la coupe du monde de rugby …

Marre du réveillon ?
Il y a, il faut en convenir, une manière d’artificialité dans ces célébrations, on se force a faire la fête en l’honneur du temps qui passe alors que, nous le savons tous, le temps qui passe n’est pas une bonne chose : Individuellement, nous nous approchons de l’issue fatale (sans même parler des flétrissures que le temps apporte à nos corps ! ride, poids, calvitie, ...), collectivement, on le sait aujourd’hui, et les sondages le prouvent, plus personne ne croit aux “lendemains qui chantent”, au “meilleur des monde” à venir ou dans à “l’age d’or” à atteindre !

Que redoutez vous pour 2008 ?
C’est bien le sujet même de notre engagement : On ne sait pas ce qui peut arriver : Une canicule ? un Tsunami ? un tremblement de terre ? une famine ? A l’échelle française, ce n’est même plus une question de personne . Nous sommes apolitique ... Mais si on nous avait écouté depuis longtemps, le bon président René Coty serait encore à L’Elysée, André Malraux, ministre de la Culture, Edith Piaf en tête du Hit Parade et les Beatles encore ensemble !!! Il seul mot d’ordre : “C’était mieux aujourd’hui !!!”"

Attention! Demain, il sera trop tard!

Que répondrez-vous à vos petits-enfants quand ils vous demanderont: "tu savais mais pourquoi n'as-tu rien fait?"?

 

Rag'_encore_en_2007


Voir les 5 commentaires

Ce plat pays qui est le mien. Le retour de la vengeance.

Par Rag' - 30-12-2007 17:04:22 - 3 commentaires

Je l'aurai, un jour, je l'aurai......

 

 Moulin deTerdeghem, joli, n'est-il pas?

 

 Sport traditionnel des Flandres: le tir à la perche. Il s'agit, à l'aide d'un arc et de flêches à bout arrondi, de dégommer les "oiseaux" et autres bidules accrochés au sommet de ces perches. Evidemment chaque flêche décochée se doit d'être arrosée par un petit apéro local. En cela, ce sport se rapproche de la pétanque...

 

 

Quelques maisons flamandes de Terdeghem, joli petit village niché au pied du mont Cassel.

Admirez également l'église joliment rénovée. 

 

 

 

 

Joli sentier remontant vers Cassel. Remarquez les deux magnifiques arbres "têtards".

 

Et pour finir cette sortie: un magnifique coucher de soleil sur la plaine.

 

Putain qu'c'est plat! On dirait du Carla Bruni ou l'encéphalogramme de Steevy dont le QI dépasse rarement la température anal.

 Voilà, c'est fait!! Ouf!

A bientôt.

 

Rag' 

Petite dédicace à Manuwak qui reconnaîtra peut-être le coin. 

 

Voir les 3 commentaires

Ce plat pays qui est le mien. Le retour.

Par Rag' - 30-12-2007 16:41:33 - 1 commentaire

Bon, voilà! Je m'attèle une nouvelle fois à ce dur labeur (demi-sel) que peut-être la rédaction d'un CR avec insertion d'images et tout, et tout. Parce que faut quand même pas rigoler! C'est super chiant de "bricoler" avec un PC quand i'veut pas fonctionner. Alors là, çà m'énerve, je perds mes moyens, je tripote la souris, je tapote le clavier, je secoue l'écran et j'évacue ainsi toute ma hargne avec un grand H. 

Petit aparté: notez ici (ici! pas là. voir figure 1) le choix judicieux et fort-à-propos des verbes à connotation fornicatoire que sont: tripoter, tapoter, secouer, évacuer, verbes du 1er groupe, dans le seul but de créer une légère crispation des zygomatiques de vous, chers lectrices (coquines, va!) et vous aussi, chers lecteurs (pervers, ouste!).

Bon, je reprends mon propos là où je l'avais laissé avant d'être grossièrement interrompu par la seule personne que j'autorise à agir de la sorte: moi-même.

Je finis donc le récit de ma petite sortie de vendredi dernier au coeur des Flandres.

Ouh la la! La descente vertigineuse. Buste légèrement en avant, ceinture abdominale contractée, petits pas, me voilà fin prêt à affronter les pentes raides du Mont des Récollets (un jour, je vous expliquerai ce qu'est un Récollet.... non, ce n'est une coiffure à base de gel.... raie collée)!

Cherchez mon ombre! Comme Charlie... 

 

Voilà  un paysage typique des Flandres intérieures.

Vous pouvez voir à droite un superbe château d'eau. La légende dit qu'il y a très longtemps chaque colonne étaient peintes différemment: une en bleu et l'autre en rouge.

Pourquoi, me direz-vous?

 

Eau chaude, eau froide évidemment!

Au centre, vous admirez le moulin de Steenvoorde et en arrière-plan le Mont des Cats où trône majestueusement le célèbre monastère dont les occupants fabriquent un fromage trappiste: le Mont des Cats. Autre légende: il parait que le nom de "Cats" vient d'un hommage au fabuleux groupe de rock de Dick Rivers et sa bande John Rob, James Fawler, Jack Regard et Willy Lewis. Mystère et boule de gomme....

On peut apercevoir le toit du monastère si vous avez de bons yeux.

Et également une gigantesque antenne rouge et blanche pour la télévision et la radio 

 

V'là d'la grimpette!

 

 Tentative de prise de vue du mont Cassel avec soleil rasant. Pas mal, non?

 

 

Même pas peur de fourrer mon nez dans des passages peu éclaircis!

 

 Et rebelote, v'là ti pas que j'arrive plus à envoyer des photos! Un complot, j'vous dis!!!

To be continued.... 

 

 

Voir le commentaire

Ce plat pays qui est le mien.

Par Rag' - 29-12-2007 11:18:25 - 6 commentaires

J'ai profité d'un bel après-midi ensoleillé pour agrémenter ma petite sortie pédestre de quelques prises de vue de notre célèbre Cordillère des Flandres où culmine fièrement le Mont Cassel du haut de ses 17600 cm.

Ridicule, me direz-vous?

 

 

Eh bien, oui! Et je vous emm... bien bas.

Ah, c'est facile de se foutre de la gueule des handicapés du dénivelé, des amputés de la côte, des refoulés du relief, de ricaner à la vue de cette taupinière négligemment posée par quelques géants mythologiquement flamands au beau milieu de la morne plaine des Flandres recouvert de son plus beau manteau d'hiver, le gris souris avec le col en nuage.

 

Donc me voilà parti pour 16 bornes à travers les champs armé de mon appareil numérique:

Il est 15h30, le temps est clément ( ou Roger ou Marcel). La lumière rasante du soleil d'hiver se fraye un chemin à travers les frondaisons. Un peu de calme, enfin.

 

 

 

 Comme le dirait un certain R. Siffredi: "c'était p'têt oune piccolo boueux et glissant mà qué bonheur!"

Bon, là, c'est moi en ombre chinoise. J'essaie de faire des photos artistiques.

 

 

 Une belle haie traditionnelle en aubépine et prunellier.

Re-tentative artistique.

Comme le dirait G. Bush (Texas): "Ze road is long and bouweuse.............. but aï ave nossin tou battre, aï ave eu big 4x4."

 

Bon, j'abandonne mon récit pour l'instant car je n'arrive plus à charger d'images. P... de b.... de M............. d'informatique de mes c...... 

 A suivre....

 

Voir les 6 commentaires

fromage.... de raison

Par Rag' - 27-12-2007 10:23:21 - 3 commentaires

Salut ma colère, bonjour ma hargne et mon courroux..... coucou.

 

Souchon chantait: "on est foutu, on mange trop"; à ce jour, l'on pourrait fredonner "on est foutu, on mange mal"! Après avoir regardé un très bon reportage sur France 3 hier soir, une seule remarque me vient à l'esprit: "pauvre de nous, pauvres fromages, qu'avons-nous fait de vous?". Je vous laisse le soin de découvrir cette enquête de Périco Légasse sur une des plus grandes découvertes de l'Homme d'un point de vue culinaire: le fromage. La question qui est posée se résume en ces quelques mots: que deviendront nos fromages à plus ou moins courte échéance?

En effet, sous couvert d'un hygiènisme malsain (paradoxal, non?), les grands groupes producteurs de fromage (Président, Coeur de Lion, Lepetit, etc...) pasteurisent leur lait à-tout-va et accélèrent l'uniformisation de notre paysage fromager national voire international. Le paradoxe est qu'un lait pasteurisé, donc privé de toute sa flore bactérienne, est beaucoup plus fragile quant à une contamination de "mauvaises" bactéries, la nature déteste le vide.

Moralité: ne mangez que du fromage au lait cru! Evitez les grandes surfaces si possible... Allez de temps à autre chez votre fromager ou votre crémier. Vous pourrez y exiger du bon beurre, l'argent du beurre, le c** de la crémière et une poignée de mains du crémier.

 

Bon, je vous laisse, je vais manger une portion de Vache Qui Rit.

 

Rag'

 

 

Voir les 3 commentaires

Tout ce que vous vouliez savoir sur le ragondin sans jamais avoir osé le demander. (part 2)

Par Rag' - 23-12-2007 19:59:22 - 3 commentaires

Vous m’objecterez que les dits « castors juniors » sont des canards et non des rongeurs. Ô esprits faibles et sclérosés, vous vous mettez le doigt dans l’œil ! A l’instar du faux alunissage de Armstrong en 1969, toutes les bandes vidéos ont été retouchées, les revues « Picsou magazine » et « Journal de Mickey » détournées. L’activisme Castoréen et anatidé n’a cessé de croître avec le soutien sans vergogne du Grand Maître Mickey Mouse qui a choisi de radicaliser son discours dans le célèbre film propagandiste : Fantasia.

Nous n’étions alors plus qu’une minorité à refuser le joug de Mortimer Mouse alias Mickey.

 

Depuis ce jour, nous sommes tombés en disgrâce : les rats, ragondins, musaraignes, campagnols et surmulots. A notre mouvement de résistance se sont ajoutés d’autres animaux victime du Lobby anatido-castoréen : la plupart ont été « blacklistés » et il leur est impossible de trouver une activité rémunérée digne d’intérêt.

Je vous cite les plus connus :

  • Le Chapon Pantouflard en concurrence avec un Coq Sportif chargé aux anabolisants a vu sa prometteuse carrière s’écrouler le jour où il refusa la prise d’hormones de croissance. Il est alcoolique actuellement et ne dessoule qu’en de très rares occasions ;
  • La Vache Sérieuse incapable de toute absorption de substances hallucinogènes à but « rigolatoire » s’est vu refuser un contrat publicitaire chez un grand fromager. Elle se produit actuellement dans des spectacles d’effeuillage pour taureaux grabataires ;
  • Le Barbarie Chiotte s’est suicidé en avalant un balai-brosse ;
  • Le grand Lemming Midas Dominguez a vu son contrat à Hollywood résilié alors que le tournage allait commencer en Norvège. Le scénario avait mystérieusement été modifié et l’action se situait alors dans le désert mexicain. Un jeune premier aux dents longues, Speedy Gonzales, fut propulsé à la place de Midas car ce dernier ne supportait pas les chaleurs caniculaires contrairement à la souris Mexicaine… Midas est aujourd’hui souteneur à Oslo.
  • Le Bœuf  Palmé mystérieusement disparu dans un accident de bétaillère alors qu’il devait promouvoir une marque de riz Camarguais ;
  • Le Corbeau qui Braille qui ne s’est jamais remis de l’absorption d’un bonbon au curare ;
  • Etc…. ;

 

La liste est loin d’être exhaustive mais elle a le mérite de révéler à la face du monde entier le complot qui se trame à leur insu. Réagissez ! Maintenant ! We Need You.

 

Ragondin Senior

Membre activiste du Mouvement Internationale de Défense des Animaux Injustement Boycottés

Voir les 3 commentaires

Tout ce que vous vouliez savoir sur le ragondin sans jamais avoir osé le demander. (part 1)

Par Rag' - 23-12-2007 11:15:49 - 3 commentaires

Kikoureurs, kikoureuses, belges, belges, vanitycais, vanitycaise,

 

Salut ma colère, bonjour ma hargne et mon courroux……..coucou ! (Référence révérencieuse à mon maître à panser… les plaies de mon âme grise et tourmentée face aux vicissitudes de la vie trépidante d’un fonctionnaire)

 

L’objectif de ma diatribe de fin d’année est de lever le voile sur un être à part dans mon cœur, un personnage d’exception (car l’exception fait la règle : caillou, chou, genou, hibou, joujou et pou…), le seul homme par qui je daigne être grossièrement interrompu, c’est-à-dire moi-même : le RAGONDIN SENIOR.

 

 Ragondin Senior : sa vie, son œuvre.

 

Qu’est-ce qu’un ragondin ?

 

Le ragondin est injustement dénigré de la populace car son nom nous fait immédiatement penser au rongeur de nos villes et champs si justement mis en scène dans une célèbre fable du fabuleux fabuliste que fut Jean de la Fontaine. Grave erreur de se laisser aller au « délit de sale patronyme » ! Alors que, chers amis, notre ragondin n’est qu’un proche parent du célèbre castor, rongeur dont la réputation est autrement plus liée à son sympathique appendice en forme de battoir à linge. Le castor a usurpé son statut de rongeur sympa (ne dit-on pas « rongez-sympa » ?). Sa queue plate et non annelée n’inspire pas le dégoût et son usage dans le BTP  fluviale a permis au castor d’acquérir un capital sympathie auprès des enfants et de leurs parents.

Alors, bas-les-masques ! Le castor n’est qu’un usurpateur ! A grands coups de bistouri et de pratiques contre-nature avec des anatidés de « petite vie » dont je tairai le nom car les anatidés sont fourbes, vils et incapables de toute forme de mansuétude face aux critiques qui les touchent, le castor s’est forgé une image respectable de bon petit maçon écolo et végétarien alors que celui-ci n’est qu’un ragondin dénaturé, un myocastor refoulé, un « transappendiciaire ».

Le seul, le vrai, c’est le ragondin ou myocastor ! Que de mensonges, de secrets, d’usurpations…. Il faut défendre la cause du ragondin ! Il est également capable de petit chef-d’œuvre architectural sans déboiser une région entière ni emmerder les braves saumons dans leur migration copulatoire. J’ai ici une lettre de Jean-Kevin Baltik, président du SUSSAN (Syndicat Unitaire des Saumons Sauvages de l’Atlantique Nord) :

 

« M. Ragondin Senior,

J’attire votre attention sur un problème que l’opinion publique méconnaît : la prolifération des HLM de castors sur les rivières de l’Amérique du Nord. Je me joins à vous pour rétablir la vérité sur le castor et remettre le myocastor ou ragondin à la place qu’il n’aurait jamais dû quitter. Le castor fait chier, impossible de circuler tranquillement pour rejoindre nos frayères ancestrales. Sans parler de l’odeur de  bouleau en putréfaction qui infeste  les eaux limpides de notre milieu de reproduction.

Afin que notre message acquière la résonance auprès de la gente animale voire humaine, notre syndicat prévoit quelques  manifestations avec blocage du trafic fluvial.

A noter que nous craignons une radicalisation du mouvement et des actions de sabotage dans les fumoirs des littoraux de l’Atlantique Nord perpétrées par une frange révolutionnaire de notre syndicat : la Fraction Armée Rose.

 

J.K Baltik »

Cela vous suffit-il pour reconsidérer le statut du castor, impérialiste colonialiste ?

Nous autres myocastors ne creusons que de simples galeries et ne sommes pas responsables de la déforestation intempestive de certaines régions (Amazonie, Afrique de l’ouest, Indonésie, …) : la diaspora Castoréenne et son désir de puissance sont un fléau !

 

« Nous ne savions pas ! » me direz-vous. Il est temps de vous réveiller ! Peuples du monde.

La Castoritude a commencé dans les années 20 avec la collaboration d’un riche américain : Walt Disney qui, non content de gangréner le monde avec des histoires à dormir debout tandis que la Belle au Bois Dormant dort couchée, s’est acoquiné avec les « milieux révolutionnaires rongeurs » où se côtoyaient  souris, ragondin, rat, lemmings, castors ; ces derniers étant les plus radicaux et les plus violents…Il faut signaler que les Lemmings n'étaient que tolérer tant ils sont cons: à l'instar des supporters de foot, plus ils sont nombreux, plus ils sont cons. Une étendue d'eau glacée et les voilà tous à se jeter bêtement à la flotte! Impossible de les raisonner!

Mais je m'égare... Montparnasse, si possible. 

Afin de conquérir le Vieux Continent, il avait été décidé de s’attaquer aux jeunes humains à travers les écrans de cinéma : une jeune souris, pleine de talent et qui avait fait ses preuves aux « States » fut notre ambassadeur : Mickey Mouse. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, la cause des rongeurs obtenait une écoute de plus en plus large auprès de la population grâce aux sous-fifres de M. Mouse : Jerry et Minnie, c’était sans compter l’activisme des Castors…

La cause animale en général était bien défendue, il fallait franchir une étape et c’est là que tout a merdé ! Shit !

Les Ragondins Seniors (branche modérée pacifiste du Mouvement Animal canal Rongeur)  ainsi que les Castors Juniors (branche radicale, activiste avec une propension à la violence) étaient pressentis pour incarner trois cousins de l’Oncle Donald, anatidé notoire connu pour son accointance avec les milieux de le drogue, du sexe et de l’abattage de bouleaux à coups de dents acérés. Le choix s’est finalement porté sur un triumvirat de Castors Juniors à notre grand désarroi. Pourquoi ce choix ?

 

 

A suivre

 

Voir les 3 commentaires

Le Père Noël est une ordure..... et un imposteur

Par Rag' - 19-12-2007 09:08:34 - 8 commentaires

La preuve:

 

 

La preuve par zéro que le Père Noël est une imposture

 

 

Comme quoi il y a encore moyen de rigoler avec le Père Noël et l'Internet  : presque aussi drôle que la cultissime dinde au whisky , voilà une démonstration mathématique (validée par un chercheur en la matière qui, on le comprend, préfère garder l'anonymat) de la non-existence du Père Noël. On attend la même chose avec Dieu.

Il y a approximativement deux milliards d'enfants (moins de 18 ans) sur Terre. Cependant, comme le Père Noël ne visite pas les enfants musulmans, hindous, juifs ou bouddhistes (sauf peut-être au Japon), cela réduit la charge de travail pour la nuit de Noël de 15 % du total, soit 378 millions. En comptant une moyenne de 3,5 enfants par foyer dans le monde, cela revient à 108 millions de maisons, 54 millions en présumant que chacune comprend au moins un enfant sage.

Millième de seconde. Le Père Noël dispose d'environ trente et une heures de labeur dans la nuit de Noël, grâce aux différents fuseaux horaires et à la rotation de la Terre, dans l'hypothèse où il voyage d'est en ouest, ce qui paraît d'ailleurs logique. Cela revient à 967,7 visites par seconde. Cela signifie que pour chaque foyer chrétien contenant au moins un enfant sage, le Père Noël dispose d'environ un millième de seconde pour parquer le traîneau, sauter en dehors, dégringoler dans la cheminée, remplir les chaussettes, distribuer le reste des présents au pied du sapin, déguster les friandises laissées à son intention, regrimper dans la cheminée, enfourcher le traîneau et passer à la maison suivante.

En supposant que chacun de ces 108 millions d'arrêts est distribué uniformément à la surface de la Terre (hypothèse que nous savons fausse, mais que nous accepterons en première approximation), nous devrons compter sur environ 1,4 km par trajet. Cela signifie un voyage total de plus de 150 millions de kilomètres, sans compter les détours pour ravitailler ou faire pipi. Le traîneau du Père Noël se déplace donc à 1 170 km/s (3 440 fois la vitesse du son). A titre de comparaison, le véhicule le plus rapide fabriqué par l'homme, la sonde spatiale Ulysse, se traîne à 49 km/s, et un renne moyen peut courir au mieux de sa forme à 27 km/h.

La charge utile du traîneau constitue également un élément intéressant. En supposant que chaque enfant ne reçoive rien de plus qu'une boîte de Lego moyenne (un kilo), le traîneau supporte plus de 500 000 tonnes, sans compter le poids du Père Noël lui-même. Dans une seconde approximation, nous décidons de négliger aussi cette masse : même si dans l'absolu elle n'est point négligeable (il est bien connu que le Père Noël a un certain embonpoint, pour ne pas dire un embonpoint certain), elle l'est relativement au reste du traîneau. Sur Terre, un renne conventionnel ne peut tirer plus de 150 kg. Même en supposant que le fameux «renne volant» soit dix fois plus performant (mais la question reste posée : l'est-il réellement ?), le boulot du Père Noël ne pourrait jamais s'accomplir avec 8 ou 9 bestiaux : il lui en faudrait 360 000. Ce qui alourdit la charge totale, abstraction faite du poids du traîneau (que l'on négligera également), de 54 000 tonnes supplémentaires, soit 7 fois le poids du Prince Albert (le bateau, hein, pas le monarque).

Petit tas de chair rose. Ce n'est pas tout. 600 000 tonnes voyageant à 1 170 km/s créent une énorme résistance à l'air. Celle-ci ferait chauffer les rennes, au même titre qu'un engin spatial rentrant dans l'atmosphère terrestre. Les deux rennes en tête de convoi absorberaient chacun une énergie calorifique de 14 300 millions de joules par seconde. En bref, ils flamberaient quasi instantanément, exposant dangereusement les deux rennes suivants. La meute entière de rennes serait complètement vaporisée en 4,26 millièmes de seconde, soit juste le temps pour le Père Noël d'atteindre la cinquième maison de sa tournée. Pas de quoi s'en faire de toute façon, puisqu'un Père Noël de 125 kg, en passant de manière fulgurante de 0 à 1 170 km/s en un millième de seconde, serait sujet à de telles accélérations qu'il se retrouverait plaqué au fond du traîneau par une force de 2 157 507,5 kg écrabouillant instantanément ses os et ses organes en les réduisant à un petit tas de chair rose et tremblotante.

C'est pourquoi, si le Père Noël a existé, il est mort maintenant.

 

 

Salaud! 

 

 

Voir les 8 commentaires

Ouilleuuuuuuu!

Par Rag' - 19-12-2007 09:06:12 - 6 commentaires

Non, je ne suis pas mort, juste un peu surmené. Entre le boulot, la famille et divers bricoles, j'ai peu de temps pour divaguer sur le blog: il faut expédier les affaires courantes, et en ce moment y'a qu'elles qui courent (les affaires)!!

Après un gros coup de mou, une tendinite, re-gros coup de mou, je pensais que "les affaires reprenaient". Que nenni! la semaine dernière alors que je me remettais d'aplomb, v'là ti pas que je me lève un jeudi matin  avec une p...de douleur dans le dos: bloqué pendant cinq jours, contractures, inflammations et tout le bataclan! 

Moral dans les chaussettes, dos en vrac, estomac qui supporte très mal les anti-inflammatoires, autant dire qu'il ne fallait pas trop me chatouiller! 

Aujourd'hui, ça a l'air d'aller mais purée! il fait un froid de canard.

Mais c'est pas çà qui va m'arrêter, à moins que je ne fasse un remake de "holidays on ice" avec double axel des genoux, piqué du nez et réception faciale sur les nombreuses plaques de verglas. Le verglas est fourbe, le verglas est vil, m'étonnerait pas qu'il aurait collaboré pendant la guerre....

En tout cas, je bosse plus mais je ne gagne pas plus.....

Qui a dit que je croyais au Père Noël? C'est pourtant la saison....

 

Rag' 

Voir les 6 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.28 - 265806 visites