Crâne pas, t'es chauve!
Rag'

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Crâne pas, t'es chauve!

Par Rag' - 27-05-2008 18:40:35 - 4 commentaires

Eh, ouais! A l'instar de Scwharzy dans Terminator 2 ou de Sheila pour son énième concert d'adieu, je peux hurler à gorges déployées:

 

"Putain de bordel de couille de pute, I'm back de chez back!!!!"

Envolées, les sombres pensées, ffouii, disparus les souvenirs douloureux, pschiiiittt, atomisée la "p'tite bite attitude"(Tcho biloute pour les initiés...... sic).

Je suis de retour, plus décidé que jamais, remonté comme un coucou helvète et motivé comme un viking dans un bal de jeunes premières catégorie T-shirts mouillés.

Va y avoir du sport!

Faut dire que certains se donnent du mal pour me foutre le moral à zéro :

Aujourd’hui (24/05), rentrant joyeusement dans mon humble demeure après ma demi-journée de labeur (en tant qu’enseignant-profiteur-râleur-fainéant-tortionnaire d’enfant et accessoirement-responsable des fléaux qui touchent notre «Pauvre France », je pars au turbin tous les samedis matins, ça fait drôle, y’a personne sur les routes….. L’impression d’être le seul con à bosser le W-E !), j’ouvre ma petite boîte aux lettres et y trouve un courrier m’étant adressé. Je décachette fébrilement l’enveloppe, extirpe avec soin le joli carton qui s’y trouve, le porte à mes yeux et, dans l’impossibilité de réprimer cette pulsion venue du plus profond et plus primal neurone de mon cerveau reptilien, je pousse un cri Néandertalesque : « Non mais des fois, n’y aurait-il pas des claques qui se perdent ? » (Notez l’inversion sujet-verbe qui plaît tant à notre race, les instits). Je venais de recevoir un certificat me félicitant d’avoir participé aux 100 kms à pied de Steenwerck et d’y avoir parcouru 42,6 kms en 4 heures et des poussières. Plus cynique, tu peux pas !

Faire çà à moi, à peine remis de cet échec, de cette Bérézina, de ce naufrage à côté duquel celui du Titanic n’est qu’un pâle fait divers dans la gazette municipale de Trifouillis-les-deux-Gaules, fallait-il être sournois, vil, sadique. J’avais oublié à quel point l’Humanité peut être cruelle…. (L’Homme en général pas le journal....).

Ceci dit, me voilà à quelques heures de ma première course depuis ce sinistre 1er mai. Sans pression (la bière viendra après…), avec des potes, que demander de plus ?

…………………………………2 days after ………

 

Bon, je reprends là où j’avais laissé mon récit (‘pouvait pas aller bien loin de toute façon….) : deux jours après le Trail de la Sapinière, le constat est assez alarmant. Les jambes ne sont pas là, j’ai l’impression de courir comme un Big Jim. Pour ceux de ma génération, cela doit leur parler. Vous avez déjà essayé de mimer la course à papattes avec le précurseur de GI Joe ? Et bien, c’est pas joli, joli à voir….pas du tout efficace…… et heureusement que la figurine ne parle pas, elle finirait par hurler de douleur et de désapprobation face à l’entêtement d’une jeune tête blonde à vouloir simuler une course poursuite avec la soucoupe volante de Playmobil aux commandes de laquelle se tenaient Orko, Gringer et Musclor (fallait faire un peu de place….). Mais passons…… Pour en revenir à mon état physique qui se rapproche plus du Blob que de Carl Lewis, le cœur n’était pas en restes : des pulsations qui montent à faire pâlir d’envie n’importe quel DJ Technoïde- Hardcore-Métal- Armaggedon-Tourista et des poumons de nouveau-né anémié. A cela, ajoutez (si,si, ajoutez, je vous en prie), un pavé à la place des intestins au bout de 5 bornes (heureusement, j’ai pas dû l’évacuer…) -et ce jusqu’à l’arrivée- et vous obtenez une vue globale de ma forme du dimanche.

J’ai quand même fini mais dans un état de fatigue qui m’inquiète….. Le doute m’habite, à défaut de Satan !

Moralité : j’ai intérêt à me remuer le croupion fissa si je ne veux pas rejoindre le club (très fermé) des « subisseurs-de-crashs-pas-rigolos-sur-le-coup-mais-marrants-à-raconter ».

Prochaine échéance : le Trail de Desvres dans trois semaines.

A suivre…….

 

Billet précédent: It's a shame....
Billet suivant: Boby, poète de l'herbette et des jeux de mollets.

4 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 27-05-2008 à 19:42:54

crash pour crash , y a pire ailleurs

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 27-05-2008 à 20:45:27

"subisseurs-de-crashs-pas-rigolos-sur-le-coup-mais-marrants-à-raconter" C'est de moi que tu causes, gamin ?

Commentaire de Epytafe posté le 28-05-2008 à 12:44:44

T'as raison, ne rentre pas dans le club du Lutin! En plus il arrête pas de proclamer sa méchanceté, il est trop bizarre ce mec...

Commentaire de grandware posté le 31-05-2008 à 10:59:20

Etonnant cette faculté qu'ont les profs de s'inscrire dans la médiocrité....

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 307959 visites