Dérapages contrôlés
Rag'

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Dérapages contrôlés

Par Rag' - 02-11-2007 12:45:14 - 11 commentaires

Quels performeurs êtes-vous ?

 

« Quelle drôle de question ? » me direz-vous.

Et je vous répondrai : « BEAUCOUP plus drôle encore ! »

« Pourquoi ? » m’objecterez-vous.

« et bien parce que… »

 

Sérieusement, cela fait quelques jours que cela me trotte dans la tête, que je retourne la question dans tous les sens, que je l’exploite, que j’y apporte des réponses toutes plus farfelues les unes que les autres et j’arrive à la conclusion que le parallèle entre la course et  le sexe est un thème extrêmement porteur (comme les « croisés » de Playtex). Tant il est vrai que le sexe se prête facilement à toute sorte de métaphore (culinaire, automobile, faunistique, etc…).

J’ai donc tenté de faire une liste exhaustive des comportements mâles hétérosexuels (je ne parle que de ce que je connais…) au « pieu » en parallèle avec le monde de la course.

 

Voilà les différentes catégories que je vais tenter de décrire.

 

Le sprinteur : à fond, à fond, à fond (au sens propre comme au sens figuré…) du début jusqu’à la fin. Court mais spectaculaire, il ne connaît que la ligne droite, il « performe » sur le fil du rasoir, toujours à la limite de l’explosion (…..). Il ne craint que le manque d’accroche, le dérapage, l’entorse (ouille). Son seul objectif est la ligne d’arrivée, il ne fait pas de fioriture, c’est une machine bien …. huilée ( ?), une bête de course proche de l’animal. L’instinct du prédateur est en lui.

 

Attention à ne pas le confondre avec le "disqualifié  pour faux départ" qui, lui, n’a même pas pu participer à l’épreuve ! Pas un aller……. ni retour d’ailleurs.

 

Le « dix bornard » : Rythme soutenu mais qui calcule quand même. L’arrivée n’est pas si proche, il faut gérer la machine tout en gardant une cadence satisfaisante. L’échauffement est primordial, au risque de se claquer, de se griller rapidement ou d’exploser en plein vol ! Son terrain de jeu n’est pas très exotique, assez monotone dirais-je. Il cherche avant tout la performance, le chrono. Il n’aime pas trop le relief, ni les virages, il apprécie le plat, le dégagé (il aime pas trop le gazon) et la ligne droite. Pas le plus endurant…

En entraînement, c’est l’adepte du fractionné et du fameux 30/30 (pour les plus chanceux), 20/20 pour le commun des mortels, 10/10 pour une minorité…

 

Le marathonien : Il aime courir en groupe ( apprécie les sas ou S.A.S ????)car il ne pense alors plus à son rythme. Il sait qu’il doit durer, gérer son épreuve. Certains tentent le négative split : plus rapide sur la deuxième moitié ! Il s’est entraîné sans relâche :sortie longue, rentrée …..longue, récupération, allure spécifique, VMA -mais pas trop ça pompe !

Son principal objectif est d’arriver relativement frais, de ne pas choir sur le mur des 30 (kms, ans, A/R "au choix"….) ainsi il pourra dignement s’affaler après avoir franchi l’arche dans un râle guttural et viril. Le marathonien est un perfectionniste, pas de place à l’improvisation !

 

Le traileur : il aime l’aventure, il joue sur de longues distances voire très longues. La mise en danger ne lui fait pas peur, le défi l’excite. Il doit apprendre à gérer son effort, à moduler les rythmes, lentissimo, piano, allegro, allegro fortissimo n’ont aucun secret pour lui. Physiquement il est au point . Il a visionné des centaines et des centaines de fois son épreuve, il en a rêvé, cauchemardé, en a mouillé ses draps.

Il n’a peur de rien, se joue du relief (la plaine, la vallée, la colline et les fjords n’ont plus de secret pour lui), la végétation l’excite, la nuit le transcende. Sans oublier que le traileur n’a pas peur de se salir, d’emprunter les chemins que d’autres se refusent à imaginer. Il aime les chemins incertains, boueux, sinueux.

Tout son corps est voué à la performance et il n’hésitera jamais à user de ses mains, de ses doigts pour se hisser, s’agripper, se cramponner, ne faire qu’un avec ce qui l’entoure.

N’oublions pas que le traileur aime s’équiper, s’harnacher, se doter d’instruments divers et variés afin d’optimiser ses chances de réussite.

Le traileur recherche les sensations fortes, en groupe de préférence et ne domine pas toujours son sujet…

 

Le NFLard : assez rare, celui-là ne s’arrête jamais, jamais, jamais… D’ailleurs tout le monde dort quand il court, ou s’endort…..

Sexuellement, l’on pourrait comparer le « NFLard » à quiconque a tenté un jour (une nuit plutôt) de zigounipiloupiler avec deux grammes d’alcool dans chaque bras. La ligne d’arrivée est tellement loin… et quand elle pointe le bout de son nez, c’est pour mieux s’éloigner ! C'est ma No Finish Line à moi. Ca finit toujours par sentir le caoutchouc brûlé....

 

L'adepte de la CO: ouh le malchanceux!!! Il est souvent perdu, descend, remonte, à droite, à gauche, dans un buisson, une dépression, une colline abrupte. Il arpente son terrain de jeu en long, en large et en travers. Il aime pratiquer de nuit et en groupe. Attention! S'il n'a pas assez "pointé", c'est la pénalité assurée. Il déteste passer près d'une balise sans la pointer, ouh la la, l'aime pas çà!

Néanmoins, il est endurant et n'oublie jamais les pauses salutaires.

 

Et vous?


 

Néanmoins, je vous le dis comme je le pense : le mois de novembre, il passera pas l’hiver !

 

 

 

 

 

Billet précédent: "Je me souviens...." de Pérec (pas celle des Chinois du FBI)
Billet suivant: Reprise

11 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 02-11-2007 à 22:34:39

Ben, moi, je fais de tout. De 6 bornes à 75 bornes pour le moment. Dans mon entourage, j'ai même un NFLard (le GGO) mais il est doté d'organes surdimensionnés.
Parmi les épreuves que je pratique, se trouve le cross : cela réunit l'effort du dix bornes avec le terrain du trail. Il ne faut pas avoir peur de glisser, de se maculer ou de bouffer de l'herbe mais en plus, on ne marche pas comme en trail, on est toujours à fond jusqu'à l'explosion.
Maintenant, si j'ai plutôt la psychologie du dixbornard, je suis capable d'endurance extrême. La preuve : le 1er avril prochain (ça ne s'invente pas), je boucle le GRTAM (Grand Raid des Trente Ans de Mariage) Essaie d'en faire autant Gamin, ça c'est de l'endurance !

Commentaire de corto posté le 08-11-2007 à 14:25:14

Et le cross?? j'ose meme pas imaginer apres ta definition du trailer lol

Commentaire de Pegase posté le 08-11-2007 à 15:39:01

Écrivez votre commentaire ici...Un grand moment de bonheur Yannick.
Grand sujet de discussion avec May...... l' Ultra oui, mais l' Ultra-sex ?
Fallait demander la définition au Ragondin... CQFD !!!


L' avantage c'est d' être complet et savoir passer de la piste au trail tout en reniflant un peu de bitume

Commentaire de Antoine3.14 posté le 08-11-2007 à 16:58:31

Le tour d'horizon est presque complet. Il manque plus que l'adepte du jogging solitaire. Qui ne revendique pas d'exploit et coure simplement pour son propre plaisir...

Quoi? Mais qu'est-ce que j'ai dit?

Commentaire de moumie posté le 08-11-2007 à 17:03:55

Écrivez votre commentaire ici...

Excellent, mes collègues passant devant mon bueau ont dû se demander pourquoi je souriais bêtement devant mon écran

Commentaire de Olycos posté le 08-11-2007 à 17:22:24

Excellent... Merci pour ce petit moment

Commentaire de Rag' posté le 08-11-2007 à 18:49:53

Ahhh, enfin des réactions! Moi qui pensait être à côté de la plaque.... Je croyais avoir choqué!


Mis à part le Lutin pervers!

Commentaire de Rag' posté le 08-11-2007 à 20:52:33

Et encore! Je me suis refusé à aborder les trucs extrêmes:
-le canicross;
-les relais;
-la Trans-------baie (beuark, très crade!)

Commentaire de mamoune posté le 08-11-2007 à 21:41:19

genial ragondin, les similitudes sont on ne peut mieux !!!!

Commentaire de Pegase posté le 09-11-2007 à 16:34:36

Quand on vous dit que les gens du Nord sont chaleureux et acceuillants !!!!

Commentaire de l'art-des-choix posté le 02-01-2010 à 22:41:07

oui c'est sympa

ben disons qe pr ma part je pratiques des 10 km au marathon et je fait aussi un peu de trail et j'aime les course nocturne ....pr le reste ......je vs laisse avotre imagination

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.19 - 262776 visites